• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Melle (79)

29 nov 2018
18:30 - 20:30

Visuel des soirées scientifiques de Melle en partenariat avec la ville de Melle, l'Inra, le CNRS, la Bêta-Pi et l'Espace Mendès France.. © Inra

Soirée scientifique de Melle : le stockage du carbone dans les sols agricoles pour réduire l’effet de serre

Les soirées scientifiques de Melle sont gratuites et destinées à tous les citoyens. Organisées sous le patronage de la ville de Melle et avec la collaboration du centre Inra, du CEBC, de la Béta-Pi et de l’Espace Mendès France, elles visent à donner à chacun des clés qui permettent de mieux appréhender des problématiques actuelles souvent complexes. La deuxième soirée a lieu jeudi 29 novembre 2018 de 18h30 à 20h30 au Metullum place Bujault, avec une conférence de Gilles Lemaire : "Incorporer du carbone dans les sols agricole pour réduire l’effet de serre. Que peut-on en espérer ?".

Mis à jour le 20/11/2018
Publié le 08/11/2018

Créées à l’initiative de Gilles Lemaire, ancien directeur de recherche à l'Inra, les soirées scientifiques de Melle sont mises en place dans le cadre du projet du CPER Econat avec le soutien de l’État, de la Région Nouvelle-Aquitaine et des universités de La Rochelle et de Poitiers.

Jeudi 29 novembre 2018 : conférence de Gilles Lemaire (Inra)

"Incorporer du carbone dans les sols agricole pour réduire l’effet de serre. Que peut-on en espérer?"

Les écosystèmes continentaux représentent un stock de carbone de deux à trois fois plus important que celui de l’atmosphère. Or la concentration en carbone diminue dans les sols agricoles, ce qui affecte leurs propriétés physiques, leur capacité à retenir l'eau et leur fonctionnement biologique. Une petite augmentation de leur teneur en carbone grâce à des pratiques agricoles plus adaptées permettrait de limiter l'émission de gaz à effet de serre et donc de réduire le réchauffement climatique, tout en améliorant les propriétés agronomiques de ces sols. Mais cet espoir est-il à la hauteur de l’enjeu ? Le problème n’est pas tant de pouvoir stocker davantage de carbone dans les sols, mais surtout de maintenir cette séquestration sur le long terme sachant que les sols sont également une source d’émission de CO2 vers l’atmosphère. Des débats agitent le monde scientifique pour savoir si cette capacité des sols agricoles à séquestrer le CO2 est suffisamment durable dans le temps pour pouvoir contribuer efficacement à atténuer l’effet de serre. Des études menées sur le SOERE ACBB permettent d’éclairer cette réflexion.

Prochaines conférences

Saison 2018-2019

Jeudi 24 janvier 2019 : Nathalie Gontard (Inra-Université de Montpellier)
Jeudi 16 mai 2019 : Sandrine Capizzi-Banas (Université de Lorraine)
  Programme soirées scientifiques Melle 2018-20

Entrée libre et gratuite. Pas de réservation

Renseignements : contact@ville-melle.fr