• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
ETABLE  expérimentale des Verrines,  POITOU-CHARENTES. © inra, Jean-Claude Emile

Des dispositifs expérimentaux ouverts à la communauté scientifique

Plateforme de chirurgie pré-clinique

En chirurgie humaine, les greffes permettent de pallier l’insuffisance de certains organes mais elles posent encore des questions de recherche. A partir du modèle porcin, la plateforme de chirurgie pré-clinique reproduit des situations rencontrées en clinique humaine pour mieux comprendre les mécanismes en jeu.

Par Service communication INRA Poitou-Charentes
Mis à jour le 21/01/2016
Publié le 04/02/2013

L’écart entre le nombre de patients en attente de greffes et le nombre d’organes disponibles se creuse chaque année car le nombre de donneurs décédés de mort cérébrale a fortement diminué. Depuis 2005, la législation autorise le prélèvement d’organes chez des donneurs décédés d’un arrêt cardiaque mais l’arrêt de la circulation sanguine peut endommager l’organe à greffer et compromettre la réussite de la greffe.

Améliorer la conservation des organes en attente de greffe

La recherche est aujourd’hui nécessaire et explore de nouvelles techniques de conservation d’organes, en mettant au point des liquides et des machines de perfusion. Celles-ci ont l’avantage de reproduire la pulsation de la circulation sanguine : l’organe baigne dans un liquide circulant, plus proche des conditions in vivo qu’un liquide statique.

Un partenariat INRA, université de Poitiers, CHU et Inserm

L’INRA héberge une plateforme de chirurgie préclinique porcine depuis 2009. Elle regroupe tous les acteurs de la recherche biomédicale en Poitou-Charentes : l’INRA, l’université de Poitiers, le CHU, l’Inserm. Elle permet de développer des liquides et techniques de conservation d’organes, tissus et cellules dans le cadre de greffes.

Des salles de réveil pour le suivi des animaux

La plateforme comporte un bloc opératoire et des salles de réveil et de suivi des animaux jusqu’à trois mois. Elle bénéficie des lignées porcines sélectionnées par l’unité expérimentale Génétique, expérimentations et systèmes innovants (Genesi) et porteuses des mêmes pathologies que celles pouvant être rencontrées sur des donneurs humains (hypercholestérolémie, troubles de la coagulation, mélanome, etc.). Elle est particulièrement adaptée à la formation des jeunes internes ou des chirurgiens expérimentés soucieux d’acquérir de nouvelles techniques opératoires.

Le laboratoire possède et teste les quatre machines de perfusion utilisées en clinique humaine : ECMO (Oxygénation par membrane extra corporelle), machine Organ assist, Life-Port® et RM3 Renal preservation system.

Forte de ses possibilités technologiques, du savoir-faire de ses équipes et de son suivi des animaux sur plusieurs mois, la plateforme a acquis un rayonnement régional, national puis international.

Contact(s)
Auteur(s) :
Service communication INRA Poitou-Charentes
Autre(s) contact(s) :
Unité expérimentale Genesi (05 46 68 30 11)